Vous êtes ici

Engagé

Engagé

Engagé
Constructeur durable et entrepreneur responsable, Bouygues Bâtiment Grand Ouest s’engage quotidiennement à contribuer au développement de la vie économique et sociale locale et à préserver la santé de ses collaborateurs.

Le recours aux partenariats locaux

En privilégiant le recours aux partenariats de proximité, nos projets bénéficient aux entreprises locales et contribuent à l’activité économique du territoire.
Bouygues Bâtiment Grand Ouest, c'est 85% d’entreprises partenaires régionales

L’insertion : donner une chance d’accès ou de retour à l’emploi

Au-delà de ses obligations contractuelles, Bouygues Bâtiment Grand Ouest collabore avec les structures d'insertion locales pour déployer des solutions innovantes et adaptées à chaque territoire. En 2017, 45 000 heures d’insertion ont été réalisées sur nos chantiers. L’objectif : aider des personnes en difficulté à retrouver le chemin de la confiance et de l’emploi.

Un chantier au service de l’emploi sur le territoire Nord Deux-Sèvres

Favoriser l’emploi sur le territoire, Bouygues Bâtiment Grand Ouest et Bouygues Bâtiment Centre Sud-Ouest s’y étaient engagés, dès la signature du marché de conception-réalisation du nouveau site du Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres, à Faye L’Abbesse (79). Elles avaient pour objectif de confier 80 % du montant des lots sous-traités pour la construction (soit environ 22 millions d’euros) à des entreprises situées dans le bassin d’emploi de la région. L’objectif a été dépassé puisque plus de 40 entreprises régionales ont participé au projet, pour un montant de plus de 23 millions d’euros HT.  

Bouygues Bâtiment Centre Sud-Ouest et Bouygues Bâtiment Grand Ouest ont également mené, en partenariat avec les acteurs locaux, une politique en faveur de l’égalité des chances, en permettant à des personnes en difficulté d’accéder à l’emploi et de retrouver une place dans le monde du travail. Les entreprises se sont engagées à fournir 40 000 heures d’insertion sur toute la durée du chantier, dont 11 000 heures sur le chantier-école. Ce dispositif de chantier école a permis à 12 personnes en insertion professionnelle d’être formées pendant 6 mois au métier de coffreur-bancheur dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. Ils ont alterné entre formation théorique et formation pratique en participant concrètement au chantier. Là aussi, l’objectif d’insertion a été largement dépassé : 72 000 h d’insertion ont été réalisées sur toute la durée des travaux avec les entreprises régionales.